Pendant plus de 15 ans, vous construisez une vie avec votre famille et vos amis… puis vous la quittez pendant 11, 6 ou 3 mois durant lesquels vous construisez une nouvelle vie à l’étranger et la quittez de nouveau pour rentrer chez vous à la fin de votre séjour. Voici 5 choses à savoir avant votre retour à la maison…

On dit souvent que la partie la plus difficile d’un échange est de vivre dans un pays inconnu, ne pas comprendre la langue, être seul(e) dans des moments difficiles… mais le plus souvent, le plus difficile c’est de rentrer chez soi. Vous venez sûrement de débuter votre aventure avec AFS, mais prenez le temps de lire cette note préparatoire…

1# – En effet, pendant votre séjour à l’étranger, vous vous découvrez des passions, des amitiés, des peurs que vous n’aurez jamais pensé avoir… Vous allez ensuite abandonner vos vieilles convictions car elles ne vous correspondront plus. Réintégrer ces nouvelles croyances à votre entourage, votre quotidien et votre mode de vie, vous prendra sûrement une période d’adaptation.

#2 – Lorsqu’on vous demandera : « Alors, comment c’était ?! », sachez que vous ne trouverez pas toujours les mots pour décrire toutes les aventures incroyables que vous aurez vécues. Et au moment où vous arriverez à décrire votre expérience, vous vous retiendrez probablement de peur que les personnes ne soient lassées de vos histoires… Un conseil ? Transposez vos pensées à l’écrit. Si vous ne trouvez pas d’oreilles attentives à vos récits, retracez-les dans un journal afin de garder une trace de vos mémoires personnelles. Aussi, retrouvez des personnes qui ont vécu une expérience similaire, elles pourront vous comprendre et seront ravies de partager avec vous.

#3 – Le temps passera et vous vous rendrez compte que tous les problèmes ont une solution : vous n’aurez plus peur d’aller vers des inconnus, vous saurez préparer un diner en entier tout seul, vous saurez garder votre chambre rangée puis vous découvrirez rapidement que chaque jour est une aventure ! Vous deviendrez aussi une personne plus humble, généreuse et ouverte à l’égard des différentes cultures et façons de penser.

« Il y a un an, je ne savais pas que ce serait si difficile d’être « de retour à la maison ». Il y a un an, j’étais une personne différente, avec une perspective différente de la vie. Il y a un an, j’ai commencé ma nouvelle vie, j’ai commencé à devenir la personne que je voulais être. En un an, j’ai appris une nouvelle culture, rencontré des gens que je n’oublierai jamais, mais surtout, j’ai rencontré qui je suis vraiment. » Émilie de l’Abitibi, en échange aux États-Unis pendant 1 an.

#4 – À votre retour, vous entendrez souvent les gens dire combien vous avez été courageux/se de partir seul(e) étudier à l’étranger. Toutefois, la majorité pensera que vous n’avez fait que « voyager, vous amuser et vous faire des amis » pendant 1 an. Heureusement, le courage va bien plus loin que cela… réaliser une telle expérience, sachez que beaucoup n’en s’ont pas capables ! Soyez fiers de ce que vous avez vécu, vous seul(e) connaissez les forces que vous vous êtes façonnées.

#5 – Vers la fin de votre séjour, vous apprendrez à tirer le meilleur parti de chaque jour de votre séjour, à connaître de nouveaux endroits, essayer de nouveaux plats et apprendre quelque chose de nouveau sur votre nouvelle famille et sur vous-même. C’est seulement lorsque vous vous adapterez à cette soif de découverte, que vous réaliserez qu’il vous reste peu de temps avant votre date retour. Profitez de chaque jour comme si cette aventure était nouvelle, appréciez l’instant présent et n’essayez pas d’aller trop vite.

« Le plus grand apprentissage que j’ai eu a été de savoir dire “au revoir”, non seulement à mes nouveaux amis, mais aussi à mes endroits préférés, à cette nourriture que j’aimais tant, à tous ces souvenirs, ces jours qui ne se répéteront plus. » Frederica de l’Italie, en échange au Québec.

Le sentiment le plus triste est de savoir que votre cœur sera divisé entre différentes parties du monde, et que cela ne dépendra plus que de vous de faire à nouveau ce pont entre votre pays d’accueil et votre pays d’origine.

Une fois de retour chez vous, vous verrez que beaucoup de choses seront restées pareil… et vous vous sentirez courageux/se, libre et aventureux/se d’avoir pu quitter cette zone de confort. Vient alors le plus grand défi de votre échange… vivre jour après jour comme si vous étiez encore en mode « découverte ». Connaître de nouveaux endroits dans la ville ou le pays où vous habitez, explorer de nouvelles choses, aller à la rencontre de nouvelles personnes et cultures… ne laissez surtout pas l’adrénaline retomber !

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start': new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0], j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.src= 'https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f); })(window,document,'script','dataLayer','GTM-WLP533J');
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = 'https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk/xfbml.customerchat.js#xfbml=1&version=v2.12&autoLogAppEvents=1'; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));