Votre séjour à l’étranger sera l’une des expériences les plus révélatrices et enrichissantes de votre vie. Pourtant, au début du processus – de la recherche de programmes jusqu’au jour du départ – il peut être difficile de savoir à quoi s’attendre vraiment . Vous réaliserez sûrement à quel point la réalité sera différente de vos attentes, mais pas forcément de manière négative. C’est donc en tant que spécialiste des séjours d’études à l’étranger, que nous vous livrons les 8 choses à savoir avant le grand départ.

1. Oui, vous devrez étudier

Marcher dans la neige au Canada, nourrir les éléphants en Asie du Sud-Est, apprendre à surfer en Nouvelle-Zélande… C’est drôle comme la partie « études » est la première à être oubliée dans le concept « d’études à l’étranger »…
Bien que certains programmes peuvent être plus faciles à suivre que ceux de votre université d’origine, le but premier des études à l’étranger est vraiment de suivre des cours en totale immersion dans un établissement étranger.
Ce n’est pas parce que vous êtes dans un endroit différent et excitant que vous serez exempté des révisions, des examens et des projets de groupe. Étudier à l’étranger n’est pas un semestre ou une année de vacances 😉

2. Le choc culturel sera réel

Malgré la popularité de la culture européenne dans le monde, le choc culturel est une réalité. Même si vous êtes dans un pays dont la culture est très similaire à celle de l’Europe, ou dont la langue maternelle est l’anglais ou le français, vous aurez tout de même des moments de choc culturel.
Les périodes pourront être courtes ou longues, pourront durer quelques heures ou une semaine, mais elles existent. Rappelez-vous que ces moments sont tout à fait naturels et que tout le monde en fait l’expérience. Le but du camp d’arrivée AFS dans le pays d’accueil est de vous aider à préparer cette période d’adaptation.

3. Les gens auront des stéréotypes sur votre pays

Les Italiens mangent des pâtes toute la journée ; aux Etats-Unis, les gens mangent des burgers une fois par jour… Tout comme vous avez sûrement des stéréotypes (vrais ou non) sur la destination de vos études à l’étranger, les personnes que vous rencontrerez à l’étranger auront des stéréotypes (vrais ou non) sur la Belgique.
Certains stéréotypes pourront vous paraitre drôles, d’autres pourront être blessants. Essayez de ne pas vous vexer, utilisez plutôt la situation comme une opportunité de conversation pour partager votre culture. Approfondissez donc vos connaissances sur la Belgique avant de partir. On vous demandera probablement de faire des présentations à l’école, à des rencontres AFS ou à divers groupes sociaux de votre communauté. Apportez des photos de la région où vous habitez et de votre famille.

4. Renseignez-vous sur votre pays d’accueil

Commencez dès maintenant à vous documenter sur votre pays d’accueil. Apprenez quelques mots dans la langue du pays, familiarisez-vous avec les points importants de sa géographie, de sa culture et de son Histoire.
Apprenez aussi quelques-unes des coutumes (la façon dont ils disent bonjour, qu’ils perçoivent le contact physique en public, les règles implicites sur les relations personnelles, etc.). Les premières semaines seront plus faciles à passer si vous connaissez déjà ces principes de base dans votre pays d’accueil.

5. Avoir moins d’attentes enrichira votre expérience

Le Machu Pichu n’est peut-être pas aussi impressionnant que vous ne l’imaginiez ; la Tour de Pise sera sûrement plus petite que dans votre tête ; il n’est peut-être pas aussi facile de voir des singes au Costa Rica… Sachez que vous ne pouvez pas planifier vos souvenirs avant qu’ils n’arrivent. Prenez l’expérience telle qu’elle se présentera et appréciez-la simplement.

6. Vos meilleurs souvenirs seront les plus inattendus

Avant de partir vous penserez sûrement que voir la Tour Eiffel sera le point culminant de votre année en France ou qu’observer un panda roux sera votre souvenir le plus émouvant de votre semestre en Chine… Mais au fil du temps, vous découvrirez que vos meilleurs souvenirs seront en fait des moments inattendus avec votre famille d’accueil ou avec les amis que vous vous ferez. Des moments que vous n’aurez jamais pu imaginer avant de commencer votre expérience.

7. Vous allez vous faire des amitiés qui vont durer

Les amitiés que vous allez nouer pendant 3, 6 ou 11 mois seront aussi solides que celles que vous avez nouées ces 3 dernières années. Vous n’oublierez jamais vos amis canadiens, suisses ou japonais, avec qui vous avez ri, partagé, mangé et êtes allés au cinéma ou au parc. Sachez que, oui, ces amitiés vont durer après la fin de votre séjour. Souvent, ces amis fréquentent des écoles de l’autre côté du globe, ce qui vous donnera une excuse pour les visiter plus tard 😉

8. Votre expérience ne dépend que de vous !

En fin de compte, la façon dont votre expérience se déroulera ne dépend que de vous. Vous seul contrôlez votre aventure à l’étranger. C’est votre moment et celui de personne d’autre, c’est donc à vous de décider de ce qui rendra l’expérience la plus significative pour vous, sortir de votre zone de confort et vivre votre histoire au maximum !

Pour en apprendre davantage sur le déroulement de votre expérience AFS, cliquez ici