Lysiane et Agathe ont toutes les deux choisi le Brésil comme destination pour leur année AFS. Elles ont passé un an sur place durant lequel elles ont fréquenté des écoles secondaires locales. Elles partagent leur expérience avec nous…

« Le Brésil a vu dans mon dossier toute ma motivation à partir et m’a directement acceptée. Ce n’était pas mon premier choix, le portugais ça ne m’a jamais vraiment attirée, mais je ne regretterai jamais de m’être lancée dans l’aventure ! Quelle que soit la destination, il y a toujours plein de choses à apprendre et à découvrir.  Bon évidemment, quand on arrive dans un pays totalement différent du nôtre, il faut s’habituer à certaines choses. Pour ma part, le plus dur est la chaleur et je pense que je ne m’y ferai jamais… Mais j’ai rencontré des personnes formidables, avec un cœur énorme. 

Ce qui est parfois bizarre au début, c’est que les Brésiliens ont besoin de vous toucher quand ils vous parlent. Ils adorent le contact physique et ils parlent beaucoup, vraiment beaucoup, tout le temps ! Ils sortent aussi souvent : ils vont chez des amis en les prévenant dix minutes avant leur arrivée chez eux et ne sont pas du tout ponctuels. Il faut compter généralement entre vingt minutes et une heure de retard…  Cela peut paraître étrange ou inapproprié pour nous, Européens, mais on s’y fait vite ! »

Agathe partie un an en programme scolaire en 2014-2015

« Au Brésil, j’ai école du lundi au vendredi  de 7h à 12h. J’ai aussi des cours de portugais deux après-midi par semaine. Je suis dans la même école que la plupart des autres étudiants d’échanges de ma ville donc on a le sentiment de former tous une grande famille ! Le temps libre après l’école, nous le passons régulièrement ensemble par exemple à la plage, à la piscine ou au centre commercial. L’école est loin d’être calquée sur modèle que les écoles belges ; les élèves n’ont cours que le matin, ils sont très libres, on se fait la bise entre professeur et élève, les sports sont beaucoup mis en avant,…

Je vis avec ma maman d’accueil et mes deux frères. L’ambiance à la maison est très agréable et nous passons souvent des week-ends ensemble à leur deuxième maison à la plage. Ma famille est très croyante et tous les dimanches ils vont à l’église mais ils me laissent  le choix d’y aller ou pas. »

Lysiane, partie un an en programme scolaire en 2016-2017

 

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start': new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0], j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.src= 'https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f); })(window,document,'script','dataLayer','GTM-WLP533J');
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = 'https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk/xfbml.customerchat.js#xfbml=1&version=v2.12&autoLogAppEvents=1'; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));